Le Master 2  Soin Humanités Société a pris la suite du master Maladies chroniques et société créé en 2011 au sein de la faculté de médecine de Montpellier par les Pr. Pierre Dujols et Laurent Visier. Il s’inscrit dans les évolutions récentes de la prise en compte des maladies chroniques.

Présentation

Diabète, BPCO, insuffisance rénale, maladie d’Alzheimer, troubles mentaux de longe durée, cancers, maladies rares, asthme, sida… Les acteurs de  santé sont appelés à participer au développement de compétences de recherche dans les domaines des définitions et des perceptions de la maladie, de l’organisation sociale qu’elle entraîne, de la structuration de réseaux, de l’éducation à la santé, de l’équité en santé.

Cette activité de recherche s’appuie  sur des savoirs  en sciences humaines et sociales, afin de pouvoir appréhender des  objets complexes. C’est désormais à l’interface entre les connaissances  des sciences de la vie et des sciences humaines que se produisent les évolutions et les innovations les plus importantes en santé.

Le strict partage entre sciences de l’homme et  sciences de la vie n’est plus opérant et les chercheurs impliqués dans le champ de la maladie chronique doivent aborder les questions de santé dans leur double dimension biologique et sociale.

Le parcours recherche Soin Humanités Société du Master Santé est organisé autour des nouvelles compétences requises pour mener des recherches de bon niveau autour des maladies de longue durée, de la chronicité, de l’allongement de la vie et du handicap.

Objectifs généraux

  • Qualifier des professionnels de la recherche alliant un savoir de type biomédical ou soignant à des perspectives innovantes en sciences humaines et sociales dans la considération des pathologies chroniques.
  • Former des chercheurs en santé dans les domaine des sciences humaines et sociales : sociologie, philosophie, anthropologie, psychologie, sciences de la communication, sciences de l’éducation, science politique.
  • Développer les doubles compétences en santé : médecine/sciences humaines ; soins /sciences humaines.

Compétences thématiques

  • Connaissance des enjeux liés aux maladies chroniques
  • Capacité à évaluer les enjeux humains et sociaux de questions de santé
  • Cerner les grands axes analytiques des SHS en santé
  • Capacité à la formulation de questions pertinentes en sciences humaines et sociales

Compétences en recherche

  • Maîtrise de l’approche inter et transdisciplinaire en santé
  • Capacité à produire analyse critique et synthèse bibliographique
  • Maîtrise de la méthodologie de la recherche quantitative et qualitative en sciences humaines et sociales
  • Adaptation des méthodes et techniques à un objet de recherche
  • Capacité à élaborer des hypothèses de recherche
  • Maîtrise des règles de la production d’un article scientifique

Le Master 2 SHS oriente aussi bien vers une activité de recherche en monde professionnel que vers une poursuite d’étude en Doctorat d’Université.

  • Enseignement supérieur
    • Université
    • Écoles
    • Centres de formation
  • Recherche
    • dans les institutions publiques
    • privées,
  • Organismes publics de santé
    • locaux (association, collectivités locales)
    • régionaux (échelons déconcentrés, collectivités locales)
    • nationaux (administrations centrales, agences)
    • internationaux
  • Établissements de soins
    • hôpitaux
    • cliniques
  •  Organismes de protection sociale
    • caisses d’assurance maladie
    • mutuelles
    • organisme de prévoyance

Conditions d’accès

Le processus de sélection comporte un examen du dossier (CV + Lettre de motivation). Peuvent candidater sous condition de formation ou d’expérience :

En formation initiale

  • Les titulaires d’un Master 1 en sciences humaines et sociales, droit, sciences, sciences économiques,
  • Les étudiants issus des UFR de médecine, pharmacie, odontologie.

En formation continue

Relevant de la VAP (loi 1985) ou de la VAE (loi 2002) agrées par le jury.

Lors de leur inscription à la procédure de sélection, les candidats doivent justifier d’un diplôme de Master 1 ou d’un diplôme jugé équivalent. Toutefois, des candidats possédant des diplômes auxquels il n’est pas possible d’accorder automatiquement l’équivalence avec un Master 1 peuvent être admis en Master 2, sur décision du jury de sélection, dans les cas suivants :

  • Les médecins, pharmaciens, Cadres de santé,
  • Les professionnels : travailleurs sociaux, infirmiers, directeurs de structures, cadres formateurs…
  • Les professionnels en reconversion professionnelle pouvant justifier 3 ans minimum d’activité et motivant leur projet.

Procédure de candidature 2019-2020

  • Les étudiants souhaitant intégrer le Master pour l’année 2018-2019 doivent procéder à l’envoi par mail d’un CV et d’une lettre de motivation au directeur du M2.
  • Le dépôt de candidature s’effectue en cliquant sur le lien : http://ecandidat.umontpellier.fr
  • Les candidatures ne sont validées définitivement qu’après réception par l’université des documents requis dans le dossier à imprimer.
  • Les candidatures sont ouvertes jusqu’au 15 juillet 2019.

Renseignements

  • Renseignements pédagogiques et demande de rendez-vous : par mail, adressé au directeur du M2.
  • Renseignements administratifs formation initiale : par mail ou par téléphone, auprès de Fatima El Bechari, gestionnaire scolarité  (0434433529)
  • Renseignements administratifs formation continue : par mail ou par téléphone, auprès de Faustine Hennion, responsable administrative (0434432185)

Guilhem Birouste
Médecin généraliste, docteur en sociologie.
Faculté de médecine, Université de Montpellier.
Courriel

Jonathan Cohen-Scali
Médecin généraliste, docteur en sociologie.
Faculté de médecine, Université de Montpellier.
Courriel

Saïd Darviche
Maître de conférences en science politique, faculté de droit et de science politique, Université de Montpellier.
Courriel

Pierre Dujols
PU-PH en information médicale.
Unité de recherche Clinique et épidémiologie, CHU de Montpellier.
Courriel

Serge Leblanc.
Professeur en sciences de l’éducation.
Faculté d’éducation, Université de Montpellier..
Courriel

Rama Levin
Professeure agrégée d’anglais.
Faculté de médecine, Université de Montpellier.
Courriel

Gilles Moutot
Maître de conférences en philosophie.
Faculté de médecine, Université de Montpellier.
Courriel

Laurent Visier
Professeur en sociologie.
Faculté de médecine, Université de Montpellier.
Courriel

Geneviève Zoïa
Professeure en anthropologie.
Faculté d’éducation, Université de Montpellier.
Courriel

Master 2 SHS 2019-2020

La rentrée du M2 SHS a lieu le mardi 24 septembre à 10 heures

au

Département de SHS en médecine
2 rue de l’École de médecine
34000 Montpellier

Accès tramway
Ligne 4 : arrêt Peyrou – Arc de triomphe
Ligne 1 : arrêt Place Albert 1er

  • Les données bibliographiques sont  actualisées au fil des semaines d’enseignement.
  • Pour plus de renseignements, vous pouvez en référer au responsable pédagogique de chacune des UE.
  • Méthodologie de recherche qualitative.

Enseignements

  • Les cours se déroulent une semaine par mois du mardi matin au vendredi midi.
  • Le premier semestre, de septembre à janvier inclus, comporte 7 modules obligatoires.
  • Le second semestre, de février à mai, comporte 6 modules obligatoires d’enseignement et la rédaction d’un mémoire de recherche.
  • La soutenance du mémoire s’effectue publiquement soit en juin (1re session) soit en septembre (2e session).

Responsable : Jonathan Cohen-Scali
Cette UE vise à intégrer les apports socio-anthropologiques sur la définition de la figure du malade à partir des témoignages de patients.

Responsable : Rama Levin
Le travail sur la pratique de la langue anglaise est effectué à partir de documents liés à la santé et aux sciences humaines et sociales : articles, documents sonores et productions vidéo. Une attention particulière est accordée aux compétences relatives à la lecture et à l’écriture d’articles scientifiques.

Responsable : Geneviève Zoïa
Cette UE aborde d’une part la notion de culture comme socialisation, d’autre part étudie sa mise en jeu dans l’espace social et, enfin, l’envisage comme ressource pour des usages professionnels. Ainsi, la santé est aussi un concept culturel, et la culture colore la perception et l’expression de la santé, de la maladie et de la mort, tout comme les gestes professionnels, techniques et démarches du soin ou de promotion de la santé.

Responsable : Laurent VIsier
Le séminaire de recherche fonctionne comme un atelier collectif à partir de l’exposé régulier de l’avancée des travaux étudiants.

Responsable : Laurent VIsier
À l’interface des sciences humaines et sociales et de la santé, cette UE accompagne l’étudiant dans une dynamique de recherche en appréhendant les différents champs disciplinaires et aspects méthodologiques pour enquêter sur les aspects sociaux de la maladie, la santé, les pratiques médicales et de soins.

Responsable : Guilhem Birouste
La santé fait l’objet de logiques de distribution. Les notions d’égalité, d’équité, de justice et de capacitations sont au coeur de la question contemporaine de la démocratie sanitaire.

Responsable : Jonathan Cohen-Scali
Cette UE vise à intégrer les apports socio-anthropologiques sur la définition de la figure du malade à partir des témoignages de patients.

Responsable : Rama Levin
Le travail sur la pratique de la langue anglaise est effectué à partir de documents liés à la santé et aux sciences humaines et sociales : articles, documents sonores et productions vidéo. Une attention particulière est accordée aux compétences relatives à la lecture et à l’écriture d’articles scientifiques.

Responsable : Saïd Darviche
La santé est abordée dans cette UE comme une question politique. La politique sanitaire, la protection sociale, la politique du médicament et la politique autour du cancer sont autant de thématiques qui servent de supports à l’appréhension de la santé comme un champ majeur des politiques publiques.

Responsable : Geneviève Zoïa
Le séminaire de recherche fonctionne comme un atelier collectif à partir de l’exposé régulier de l’avancée des travaux étudiants.

Responsable : Laurent Visier
Cette UE est consacrée à la lecture analytique d’articles scientifiques des sciences humaines et sociales dans le champ de la santé. À partir d’un choix d’articles, les étudiants s’initient aux méthodes et à la démarche scientifique des disciplines des SHS concernées. Accompagnés par l’enseignant, ils en dégagent à chaque fois les problématiques, les enjeux sur le plan épistémologique comme sur le plan professionnel. Plusieurs enseignants, issus de différents champs disciplinaires, interviendront sur ce module.

Responsable : Gilles Moutot
Cette UE s’intéresse à la dimension éthique, voire politique, inhérente au soin, en tant que celui-ci met au jour la dimension fondamentalement relationnelle de l’existence humaine. Elle mobilise des réflexions de philosophie morale mais aussi les concepts et courants fondamentaux de la tradition phénoménologique.

Travaux encadrés par les enseignants du master (cf. rubrique Mémoire de master 2).